Marmouzic - Catherine Le Flochmoan

Ateliers artistiques



Catherine Le Flochmoan anime depuis de nombreuses années des ateliers à destination des adultes comme des plus jeunes.
Elle met régulièrement en scène des troupes amateurs et a aussi travaillé auprès de chorales.
Elle poursuit depuis plusieurs années un travail avec une enseignante de CM2 et sa classe.
Elle est également intervenue auprès d'enfants et de jeunes en difficultés.



Bonheur et passion au stage théâtre
" Sur trois journées, deux comédiennes reconnues, catherine Le Flochmoan et Catherine Tréguier, ont animé ces ateliers ciblés sur la voix, le corps, la diction, l'émotion, le jeu de scène, l'approche du personnage, l'improvisation. Les professionnelles ont su passionner un groupe homogène de 12 stagiaires. Un travail d'échange formidable."

Ouest-France, mars 2005

Classe à projet artistique et culturel
Catherine Le Flochmoan, comédienne, a ensuite apporté sa précieuse touche professionnelle pour initier les élèves à l'improvisation en les aidant à mettre sur scène leur pièce.

Ouest-France, juillet 2003

Les ateliers théâtre jeunes sur scène
" La croisade des enfants a été adaptée d'un poème de Brecht et mis en scène par Catherine Le Flochmoan. (") Les enfants ont réalisé un vrai travail d'acteur."

Ouest-France, juin 2006

Emotion et rires avec les troupes de théâtre ados et adultes
" les ados ont présenté " en famille ", une suite de saynètes inspirées de textes de Bernard Friot et de Jean-Michel Ribes. Le public, très nombreux, a été séduit par l'humour caustique que ces jeunes et talentueux comédiens ont su faire passer dans cette série mise en scène par Catherine Le Flochmoan. "

Ouest-France, juin 2006

Théâtre : résultat professionnel pour les comédiens amateurs
"Encadrés et dirigés par Catherine Le Flochmoan, les comédiens amateurs se sont complètement investis dans cette aventure. (.) Pari réussi : les applaudissements le prouvent. Une telle réussite tient dans le sérieux de la préparation. Une préparation qui doit évidemment beaucoup au professeur de théâtre."

Le télégramme, juin 2005